Nouvelles recettes

Rencontrez votre barman : Alex

Rencontrez votre barman : Alex

Nous comprenons qu'il est parfois difficile de se souvenir du nom de votre barman préféré ou de sa boisson préférée. C'est pourquoi nous avons décidé de vous présenter des barmans à travers le pays qui souhaitent partager un peu plus sur leur métier. Le barman n'est pas facile - ce sont de longues heures, des nuits chargées, des journées lentes et parfois un ou deux clients grossiers occasionnels. Entrez dans la peau d'un barman et apprenez à mieux le connaître ! Une fois que vous aurez appris leur cocktail préféré, vous pourrez peut-être leur offrir un verre ou deux après leur quart de travail…

Le Repas Quotidien : Où travaillez-vous ?

Alexis: Dans le Lower East Side et Midtown East de New York.

TDM : Depuis combien de temps êtes-vous barman ?

UNE: Deux ans.

TDM : Quelle est votre boisson préférée à préparer pour vos invités ?

UNE: Sazerac

TDM : Quelle est la pire chose qui te soit arrivée derrière le bar ?

UNE: J'ai demandé à un monsieur plus âgé de me commander un scotch. Apparemment, il n'était pas autorisé à boire, alors il sirotait secrètement au bar pendant que sa femme attendait à table. Finalement, il a été attrapé et le monsieur m'a alors informé (ainsi que tout le restaurant) qu'il avait été attrapé à cause de moi - j'étais horrible dans mon travail et je devrais être licencié. Tout cela criait fort et parsemé de quelques jurons. C'était mon premier jour.

TDM : Quelle est la meilleure ligne de ramassage que vous ayez reçue d'un invité en tant que barman ?

UNE: J'ai une pile de numéros de téléphone que les gens ont écrits sur leurs reçus de carte de crédit, tous avec un « appelle-moi » ou « tu es mignon ». Mais le meilleur moment en face-à-face a été un gars plus jeune qui me dévisageait depuis un moment et m'a finalement demandé quelle était ma nationalité. Apparemment, je lui ai rappelé une fille avec qui il avait passé une "nuit magique" en Russie, qu'il m'a décrite en détail, et il avait l'impression que c'était un signe qu'il m'avait rencontré et que c'était le destin pour nous de être amants.

TDM : Quel est le pire dans le fait d'être barman ?

UNE: Les heures peuvent être longues. Et quand vous avez des gens aigres et négatifs assis avec vous, il peut être difficile de rester optimiste.

TDM : Qu'est-ce qu'il y a de mieux dans le fait d'être barman ?

UNE: Quand des gens vraiment incroyables s'assoient avec une grande énergie et une histoire incroyable. J'ai rencontré tellement de gens sympas.

TDM : Quel est ton cocktail préféré quand tu sors avec des amis ?

UNE: J'aime un bon Old-Fashioned. Parfois une belle vrille.

TDM : Quel est votre alcool préféré pour créer des cocktails ?

UNE: J'aime les cocktails au whisky. Le même cocktail peut devenir nouveau simplement en changeant le whisky.

TDM : Quelle est l'histoire de barman la plus ridicule que vous ayez ?

UNE: Je n'ai pas tant une histoire qu'une série de clients ridicules. Comme l'homme qui m'a demandé de le mordre, ou l'homme qui s'habille comme Shaft, ou le couple qui m'a jeté un verre parce que je ne leur donnerais pas de tasse à emporter.

TDM : Que devrions-nous savoir d'autre sur le fait d'aller dans un bar et de parler aux barmans ?

UNE: Ne soyez pas bon marché. Nous travaillons sur des pourboires.


Existe-t-il une meilleure façon de faire un Martini ?

Dans son livre L'Heure : Un Manifeste du Cocktail, Bernard DeVoto fait l'éloge d'un dry gin Martini habilement exécuté comme une muse qui promet pas moins que le soleil de l'art de délices imaginés devenant réels (ce qui est significatif, car il saccage la plupart des autres boissons mélangées, même un barroom chéri de ce genre stature comme le Manhattan).

Bien sûr, atteindre ces résultats n'est pas facile. DeVoto insiste sur le fait que son cocktail vénéré doit être spécifié à un rapport gin-vermouth exigeant de 3,7 pour un, il doit être couronné d'huile extraite d'un zeste de citron (ce qui ne ne pas mettre dans le verre par la suite) et il ne faut jamais préparer plus d'une portion à la fois.

Tel n'est qu'un exemple du fourré incomparable d'arcanes qui s'accroche au Martini. Pouvez-vous penser à un autre cocktail si largement adopté, mais si soumis à des caprices personnels ?

« C'est l'une des rares boissons sur lesquelles personne ne sera jamais d'accord », déclare Alex Day of Proprietors LLC. “Tout le monde a sa version, et cela semble être une chose profondément personnelle pour les gens.”

Considérez l'histoire (mal comprise) du Martini sans vermouth de Winston Churchill, ou de la célèbre préférence de James Bond pour la vodka par rapport au gin. Ratios, garnitures, verrerie, cailloux ou pas, les moyens que nous avons trouvés pour plier un Martini à notre guise sont aussi innombrables que nos papilles gustatives.

Même DeVoto, un adepte assurément, fait un clin d'œil peut-être involontaire à la malléabilité du Martini à travers une équivoque inhabituelle : il dit qu'un Martini peut être soit secoué, soit agité. Cette la partie n'a apparemment pas d'importance.

Ou le fait-il ? La science des cocktails a beaucoup progressé depuis le jour de L'heure, qui est apparu pour la première fois en 1948. Nous savons maintenant que chaque technique de mélange d'un Martini possède ses propres qualités uniques et peut offrir des variations tangibles sur le produit final, tout en gardant tout le reste égal. Ci-dessous, un aperçu de chaque préparation en détail, à partir d'une construction communément acceptée : deux parties pour une, du London dry gin au dry vermouth. Selon Day, "Cet assemblage de base est l'essence de ce qu'est un Martini".


1. Étude

Qu'il s'agisse de mieux connaître le menu de votre bar ou de lire les publications de l'industrie pour vous tenir au courant des dernières tendances, vous pouvez apprendre beaucoup de choses pour vous aider à devenir meilleur dans votre travail. La vaste gamme de spiritueux derrière le bar peut être un excellent point de départ. «Je profite de l'occasion pour étudier les étiquettes des bouteilles à l'avant et à l'arrière», explique Jerome Sequeira, barman au Confederation Lounge du Fairmont Hotel Macdonald à Edmonton, au Canada. « Il y a beaucoup d'informations fournies sur les étiquettes, et cela m'aide à vendre des produits haut de gamme. Cela m'aide également à grandir en tant qu'expert dans mon métier et à offrir des suggestions à mes invités.

Les livres de cocktails sont un outil particulièrement utile pour se préparer à des recettes classiques et à des combinaisons de saveurs. « Lire des livres influents est un excellent moyen pour moi d'utiliser mon temps pendant les périodes les plus lentes de la journée », déclare Asadour Sheldjian, barman au BG Lounge à Beverly Hills, en Californie. « J'aime « L'artisanat du cocktail » de Dale DeGroff et « The Canon Cocktail Book » de Jamie Boudreau. »


Construisez ces cocktails directement dans un flacon

Peut-être s'agit-il simplement d'une évolution logique des tendances vers les cocktails en lots et en bouteille, mais les flacons ont un moment.

Au Shuka récemment ouvert à New York, par exemple, un « flacon de poisson » en argent transporte un cocktail de type Vesper à la table, inspiré par un flacon similaire aperçu à Bellboy à Tel Aviv à The Punch Room à Charlotte, NC, « Flask service » signifie qu'un punch pré-mélangé arrive via un grand flacon en argent brillant, à verser à côté de la table.

Force du flacon

Voyageur de nuit

Le Pendergast

Di Pompelmo

Aussi ludique qu'ils puissent être, il y a des raisons pratiques pour lesquelles la veille de longue date du hayon fait son apparition dans les bars à cocktails. Ce sont des boissons qui peuvent être assemblées à l'avance et pré-dosées, servies directement dans le flacon lui-même ou versées sur de la glace. Donnez-lui un coup rapide de haut en bas, et le flacon se transforme en shaker à cocktail, mélangeant la boisson. Et, comme des tasses tiki fantaisistes, un flacon décoratif cache une boisson qui n'est peut-être pas grand-chose à regarder autrement.

Cela dit, tous les cocktails ne sont pas adaptés aux flacons. Selon le barman de la Nouvelle-Orléans Chris Hannah, qui apporte régulièrement des cocktails en flacon au Mardi Gras, à la Krewe du Vieux et à d'autres défilés, les boissons spiritueuses et brassées survivent mieux dans un flacon. Hannah s'appuie souvent sur un modèle de recette standard pré-réfrigéré : une once et demie de whisky, trois quarts d'once d'amaro modérément amer et un quart d'once d'une liqueur plus sucrée, telle que liqueur d'orange ou herbacée. Strega, a terminé avec deux traits de l'amer Peychaud de NOLA - et il double ou triple souvent le service.

Ses deux flacons préférés, cependant, sont de légères variantes de cette recette passe-partout : His Night Tripper, nommé d'après le surnom de la légende de la musique de la Nouvelle-Orléans Dr. John, combine bourbon, Averna et Strega, tandis que le Rebbenack (nom de famille du Dr John) échange du seigle contre du bourbon et du Creole Shrubb contre de l'amaro. Une fois dans le flacon, les deux boissons sont pré-refroidies.

Bien sûr, toutes les boissons ne nécessitent pas cette dernière étape. Certains barmans sont fans de scaffas, un vieux style de boisson conçu pour être servi à température ambiante. C'est la stratégie du barman de Kansas City, Ryan Maybee, pour les voyages de camping d'une nuit : « Vous ne pouvez pas prendre de glace », explique-t-il. « Donc, ça finit par être un cocktail à température ambiante. C'est un défi intéressant. » Par Maybee, cela conduit souvent à une boisson qui est essentiellement un esprit adouci avec un peu de vermouth ou de liqueur. Son The Pendergast, par exemple, s'appuie sur une base de bourbon avec des ajouts de vermouth doux et de bénédictine, ainsi que des amers d'Angostura.

Bien que cela semble contre-intuitif, il est également possible de créer un cocktail pétillant et rafraîchissant, au moins en partie, dans un flacon, selon l'endroit où vous vous dirigez. Pour les concerts ou les événements de talonnage, le barman de Los Angeles, Alex Day, considère ses cocktails en flacons comme la base d'une boisson destinée à être mélangée plus tard avec des articles pouvant être achetés ou apportés sur place, comme du vin mousseux ou de l'eau gazeuse pour un spritz, ou de la bière. pour un panaché ou un radler, avec de plus grandes tasses et de la glace.

« Il suffit de le mettre dans le mélange et c'est délicieux », dit-il. "Et cela n'embrouillera pas trop les gens."


McLain Hedges – Directeur des boissons à Morin and Rosetta Hall et propriétaire de The Proper Pour

Les haies McLain. Photo de Glenn Ross.

Emplacement: Morin est situé au 1600 15th St., Denver. Il est actuellement fermé. Rosetta Hall est situé au 1109 Walnut St., Boulder. Les restaurants concernés sont actuellement en train de déterminer le service à emporter. The Proper Pour est situé à La Source au 3350 Brighton Blvd., Denver. Il est ouvert mercredi – dimanche 12 – 18h. Il est fermé le lundi et le mardi.

Recette:Knuck si vous Buck


En un mot, un arbuste est une combinaison de fruits, de sucre et de vinaigre. Le mélangeur sucré et acide tire son nom du mot arabe charabe, ce qui signifie « boire ». Un arbuste peut être consommé seul avec du soda club, mais ajouté aux cocktails, il fournit une morsure acidulée distincte qui ajoute de la complexité et une profondeur de saveur audacieuse. Les barmans ont leurs propres secrets de fabrication lorsqu'il s'agit de fabriquer des arbustes. En voici quelques-uns :

Combiner deux ou plusieurs arbustes

Au Washington Marriott Georgetown, le barman Alex Munoz utilise un arbuste à la fraise et à l'aneth à base de fraises, de vinaigre blanc, d'eau, de sucre et d'aneth frais combiné à un arbuste Hellfire Habanero à base de rosé du Capitole, de Drambuie et de jus de citron mélangé à du seigle à moelle osseuse. (Sagamore Rye Whiskey infusé de moelle osseuse) pour créer son cocktail Savourez l'instant. "La combinaison d'épice habanero subtile de l'arbuste Hellfire Habanero mélangée à l'arbuste à la fraise et à l'aneth a une saveur unique", explique Munoz. "Un front doux et une finale aigre et épicée avec un soupçon d'aneth au nez, ce qui permet vraiment au seigle à moelle osseuse d'avoir une finition moelleuse, afin que les buveurs puissent vraiment savourer le moment."

Combinaisons improbables

Juan Calderon, barman en chef du Proof on Main au 21c Museum Hotel Louisville Kentucky, combine des ingrédients improbables dans son cocktail d'arbustes appelé Pacha, composé de mezcal, de jus de citron vert frais, d'arbuste au chou frisé, de piment de la Jamaïque et d'une pincée de sel.

"J'ai fait ce cocktail pour mettre en valeur le profil de saveur d'arbuste brillant du combo chou frisé et pomme", dit-il. « Le caractère terreux du mezcal et l'acidité du citron vert intensifient la boisson et une petite touche de piment de la Jamaïque apporte le tout à la maison. »

Juan Calderon, chef barman chez Proof on Main

Acidité délicate

Le mélange de mezcal, de sherry manzanilla et de thé à la camomille du directeur du bar à argile, Andrea Needell Matteliano, est complété par un arbuste maison audacieux et épicé à l'orange, au gingembre et à la cardamome et terminé par un apéritif amer. « Les arbustes sont un excellent moyen d'ajouter de l'acidité à un cocktail sans utiliser de jus d'agrumes. Au soleil de minuit, le vinaigre de Chardonnay ajoute une acidité délicate, ses notes fruitées complétant le zeste d'orange, tout en conférant les saveurs vibrantes de la cardamome et du gingembre sans ajouter trop de viscosité et de douceur comme le ferait un sirop. Le thé à la camomille équilibre la netteté de l'arbuste avec des tanins délicats, le mezcal ajoute une fumée végétale et le xérès manzanilla donne une salinité engageante », explique Needell Matteliano.

Cocktail au soleil de minuit en argile

« J'aime particulièrement jouer avec les arbustes dans les cocktails brassés, non seulement pour le profil aromatique, mais aussi pour l'effet visuel, car le résultat final reste translucide.
Andrea Needell Matteliano, directeur du bar Clay à New York

Andrea Needell Matteliano

Arbustes secs

Chez Henley, le barman en chef Benjamin Rouse utilise des arbustes pour mettre en valeur les saveurs spécifiques de l'alcool de base. Son G&T utilise un arbuste assaisonné pour compléter le Tangueray No.Ten. « L'arbuste de notre G&T nous offre une excellente option pour utiliser les fruits et légumes de saison de manière amusante et durable. Nous soulignons les saveurs spécifiques du gin et il ajoute à la fois de l'acidité et de l'équilibre au cocktail sans utiliser de jus d'agrumes, c'est-à-dire le quartier de citron ou de lime. Nous avons également tendance à assaisonner nos arbustes avec des épices que l'on retrouve dans l'alcool de base que nous utilisons. Cela donne à la boisson cette touche supplémentaire de complexité !

"Un arbuste est essentiellement un sirop de vinaigre qui a été légèrement fermenté - pensez au kombucha sans les bulles."
– Benjamin Rouse, barman chez Henley, Nashville Tennessee

Arbustes saisonniers

À Fort Worth, au Texas, Jason Shelly de Firestone & Robertson Distilling Co. déclare : « Les cocktails avec des arbustes sont un excellent moyen d'ajouter de la luminosité, de l'acidité, de l'acidité et de la profondeur de saveur. De plus, les arbustes sont un moyen fantastique de conserver tous les types de fruits dans des cocktails pendant les mois d'hiver. Une version simple d'un Bee's Knees avec notre whisky TX et nos arbustes à miel s'avère fantastique !

Jason Shelly – Firestone & amp Robertson Co.

Comment faire un arbuste

Il existe essentiellement deux méthodes pour fabriquer des arbustes : la méthode de l'infusion à froid et la méthode du sirop chaud. La voie chaude est plus rapide, mais pas la "vraie" voie. La méthode à froid extrait beaucoup plus de saveur du fruit et finit par avoir un goût moins confituré.

Ce dont vous aurez besoin

Le vinaigre: Le vinaigre le plus couramment utilisé dans les arbustes est le cidre de pomme en raison de son goût plus doux et plus fruité. Il existe cependant de nombreuses autres options, comme le vinaigre de vin blanc de bonne qualité, un balsamique vieilli complexe combiné avec des figues est divin, ou le vinaigre de champagne combiné avec des mûres est élégant et délicieux.

Sucre: Le sucre granulé blanc fonctionne parfaitement, mais expérimentez avec différents types. Le turbinado, le miel et la cassonade ajouteront leurs propres profils de saveur.

Fruit: Il n'y a presque pas de limite ici, vous pouvez littéralement vous frayer un chemin à travers les saisons : rhubarbe, fraises, myrtilles, mûres, cerises, pêches, prunes, figues, pommes, poires - n'importe quoi.

Épices et aromates : Ajoutez des herbes fraîches et des épices comme du thym, du romarin, du basilic, des églantiers, du gingembre, de la cardamome, des grains de poivre rose entiers, de l'anis étoilé, du sumac et des clous de girofle.

Les bases : ratio 1:1:1 de vinaigre, de sucre et de fruits.

Ingrédients:

Préparation:

Jetez tout fruit meurtri ou décoloré, lavez-le et coupez-le en morceaux.

Dans un bocal stérilisé de taille moyenne, mélanger le sucre, les fruits et les herbes. Placer sur le couvercle et bien secouer. Laisser reposer le mélange sucre-fruits et macérer pendant 24 heures. Secouez le pot toutes les quelques heures.

Le sucre retirera l'eau du fruit. Filtrer le liquide à travers un tamis fin ou une étamine dans un bol. Remettez le liquide dans le bocal et jetez les fruits. Mélanger le sirop avec le vinaigre, mélanger et réfrigérer. Les arbustes se conservent plusieurs mois au frais.

Essayez ces combinaisons

Fraises + cassonade + vinaigre balsamique + thym + vodka

Mûres + sucre blanc + vinaigre de champagne + gin

Poire + miel + gingembre + vinaigre de cidre de pomme + rhum

Pommes + églantier + cassonade + cannelle + vinaigre de cidre de pomme + whisky


Rencontrez votre barman : Alex - Recettes

Liquor.com, en collaboration avec la Restaurant Workers' Community Foundation, recherchera des barmans passionnés par le whisky et ce que cela signifie de créer une expérience de cocktail vraiment significative. Les barmans seront invités à partager leur meilleur Gentleman Jack Whiskey Sour pour courir la chance de gagner un grand prix en espèces de 10 000 $.

Défi:
  1. Un whisky sour qui met en valeur vos compétences en tant que barman. Ce cocktail doit mettre en valeur les attributs de Gentleman Jack et être un cocktail que vous servirez fièrement aux invités dans votre propre bar.
  2. Le cocktail doit comporter Gentleman Jack comme esprit de base.
  3. Soumettez vos recettes sur gentlemanjack.liquor.com jusqu'au 9 août 2020.
Répartition des compétitions régionales par État :
États Pas Admissible à la participation :

Kansas, Louisiane, New Hampshire, Texas et Utah

La résidence dans l'un des États ci-dessous permet aux barmans de concourir dans chaque région :
Région du Midwest :
  • Minnesota
  • Wisconsin
  • Iowa
  • Illinois
  • Indiana
  • Michigan
  • Ohio
Région de montagne :
  • Colorado
  • Nouveau Mexique
  • Wyoming
  • Montana
  • Idaho
  • Washington
Région Ouest :
Région Sud :
  • Tennessee
  • Alabama
  • Mississippi
  • Missouri
  • Kentucky
  • Géorgie
Région Nord-Est :
  • Maine
  • Massachusetts
  • New York
  • Vermont
  • Rhode Island
  • Connecticut
  • Pennsylvanie
  • New Jersey
  • Delaware
  • Maryland
  • Washington DC
Région centrale:
Région Sud-Est :
  • Virginie
  • Virginie-Occidentale
  • Caroline du Nord
  • Caroline du Sud
  • Floride
Prix :
Régionales :

7 (sept) concurrents de chacune des sept régions participantes se qualifieront pour les compétitions vidéo régionales.

Les dates des événements régionaux se situent entre : 5 et 16 octobre. La date et l'heure exactes seront communiquées aux concurrents régionaux potentiels. Les gagnants doivent pouvoir assister et participer.

Les concurrents régionaux recevront des cartes-cadeaux bancaires qu'ils pourront utiliser pour acheter tous les ingrédients de recette nécessaires à la création de leurs entrées. Les taxes sont à la charge exclusive des concurrents régionaux. Aucune substitution/transfert de cartes-cadeaux n'est autorisé (VAR 60 $).

De plus, Gentleman Jack et Liquor.com fourniront aux concurrents régionaux du matériel de PDV de marque Gentleman Jack. Ces articles incluent, mais sans s'y limiter, les tapis de bar, les caddies, le butin Gentleman Jack et les articles de point de vente similaires (VAD 150 $).

Certains articles qui seront considérés comme « en prêt » pour aider les concurrents dans la production de leur vidéo de compétition et qui ne sont pas retournés à Gentleman Jack entraîneront des implications fiscales supplémentaires pour les concurrents.

Finales:

Un gagnant de chaque compétition régionale passera en finale.

  • La semaine finale est à déterminer.
  • Valeur du voyage : Billet d'avion aller-retour et quatre nuits d'hébergement ne dépassant pas 4 000 $.
  • Liquor.com s'occupera des réservations de billets d'avion et d'hébergement.
Grand Prix:

Liquor.com et la Restaurant Workers' Community Foundation remettront à un gagnant final du concours un grand prix en espèces de 10 000 $.

Les taxes sont à la charge exclusive des lauréats. Un 1099 sera remis au gagnant pour le prix décerné. Aucune substitution/transfert de prix autorisé. L'alcool ne fait partie d'aucun prix. La valeur au détail approximative de chaque prix ne dépassera pas 10 000 $.

Lors de l'attribution du grand prix (cadeau/récompense) au gagnant et que le gagnant reçoit actuellement des allocations de chômage émises par le gouvernement, il est possible qu'en acceptant le cadeau/récompense dans le cadre de ce concours, la personne ne puisse pas réclamer l'un de ses chèques chômage.

Chronologie:
Période d'inscription :
  • 22 juin 2020 00:00:01 &mdash 09 août 2020 23:59:59 PST : ouvert aux soumissions de recettes en ligne
  • 10 août 2020 & mdash 04 septembre 2020 : période de jugement en ligne à l'aveugle
  • 8 juillet 2020 & mdash 30 septembre 2020 : Série de séminaires éducatifs
  • 05 octobre 2020 & mdash 16 octobre 2020 : compétitions régionales vidéo
  • Dates à déterminer Finales

La date et l'heure exactes des finales régionales seront communiquées aux concurrents régionaux potentiels. Les gagnants doivent pouvoir y assister.

Règles générales:
  1. Ce programme est ouvert à tous les barmans en activité et aux membres de la Restaurant Workers' Community Foundation qui ne sont pas employés par des sociétés d'alcool ou des distributeurs.
  2. De plus, toute personne qui s'identifie comme barman est également autorisée à participer.
  3. Les concurrents doivent être âgés d'au moins 21 ans.
  4. Les concurrents doivent être des résidents légaux des États-Unis, résidant dans l'un des États participants. Les États non admissibles à participer sont : le Kansas, la Louisiane, le New Hampshire, le Texas et l'Utah. Nul là où interdit. Pas d'achat nécessaire.
Publicité:

En participant à ce programme, vous accordez à Liquor.com, à la Fondation communautaire des travailleurs du restaurant, à Gentleman Jack et à ses sociétés affiliées les droits explicites d'utiliser votre photo, une image de votre boisson, le nom de votre recette de boisson et votre recette de boisson à des fins publicitaires, y compris, mais sans s'y limiter : la presse, les médias sociaux, l'activation numérique et l'activation promotionnelle.

Processus de sélection:
Phase 1 &mdash Inscriptions en ligne :

Aux fins de déterminer les finalistes régionaux, les inscriptions seront attribuées au marché applicable le plus proche, tel que déterminé par le commanditaire/les administrateurs. Toutes les candidatures complètes soumises à gentlemanjack.liquor.com dans le délai imparti seront évaluées en fonction des critères ci-dessous en fonction des qualités perçues des recettes écrites et de la rédaction. Les participants seront informés par e-mail par Liquor.com s'ils ont été sélectionnés parmi les 7 meilleurs finalistes régionaux. Tous les concurrents se rendant à la compétition régionale seront informés d'ici le 21 août 2020. Les concurrents se rendant à la finale seront informés lors de leur compétition régionale vidéo, qui aura lieu un jour entre le 21 août et le 16 septembre 2020.

Compétitions régionales de phase 2 et mdash :

Les finalistes régionaux participeront à un (1) concours régional vidéo tel qu'assigné par les commanditaires/administrateurs. Il y aura une compétition régionale dans chaque région (voir ci-dessus). Il y aura un (1) finaliste sélectionné pour chaque compétition régionale.

Les finalistes régionaux seront invités à créer leur whisky sour devant un panel de juges sur une présentation vidéo. Les détails des exigences de la compétition régionale, les règles, un guide vidéo pratique et la façon d'accéder au matériel nécessaire seront communiqués au moins 2 semaines avant la compétition.

Phase 3&mdashÉvénement final :

Les sept (7) FINALISTES recevront un voyage à Nashville/Lynchburg, TN pour participer à l'épreuve FINALE. Les barmans vainqueurs des compétitions régionales vidéo participeront à la semaine des finales. Un gagnant du grand prix sera sélectionné lors de l'événement final.

Les détails des exigences et des règles du concours final seront communiqués au moins 2 semaines avant le concours.

Critères de jugement (inscriptions en ligne) :

Les notes initiales seront basées sur l'interprétation des juges de la description écrite soumise. Dans certains cas, les juges peuvent recréer les cocktails pour régler des soumissions étroitement classées.

Les concurrents soumettront une recette originale de whisky sour, comprenant une description et une photo du cocktail. Les candidatures seront jugées et notées en fonction des critères suivants :

  • Équilibre et goût (perçu)
  • Présentation
  • Connaissance affichée du service classique (comme on le voit à travers la description de la recette)
Critères de jugement (finaliste régional et finaliste) :

Notes basées sur les critères ci-dessous.

  • Goût et Équilibre (15pts.)
  • Créativité et Originalité (15pts.)
  • Utilisation intelligente de Gentleman Jack (10pts.)
  • Présentation et apparence (5pts.)
  • Créativité, pertinence et attrait du nom de la recette (5pts.)
Directives et exigences :

The Liquor.com et The Restaurant Workers' Community Foundation Gentleman Jack Whiskey Sour Classic est bien plus qu'un simple concours de cocktails. C'est une exploration de l'aigre en tant que catégorie importante de cocktails classiques. À chaque étape, les participants seront invités à expliquer et à explorer les origines de l'aigre. Nous voulons comprendre le processus et l'intention derrière votre version de l'aigre. Vous devrez également souligner comment Gentleman Jack a influencé votre création et donner un contexte aux décisions que vous avez prises lors de la création de cette boisson.

  • Les recettes doivent être originales. Une recette originale est le produit de son propre esprit et n'est pas une copie ou une imitation.
  • Le whisky Gentleman Jack Tennessee doit être répertorié comme ingrédient principal dans votre recette de cocktail.
  • Une entrée ne peut pas contenir plus de 2 onces d'alcool au total.
  • Toutes les recettes doivent être conformes à toutes les réglementations légales.
  • Toutes les recettes doivent être indiquées en parties et non en onces. Les gouttes et les tirets sont autorisés.
  • Les recettes ne doivent pas dépasser 7 ingrédients, y compris les gouttes, les tirets (cela n'inclut pas les garnitures, les sprays ou les zestes d'agrumes)
  • Limite d'une participation par personne/adresse e-mail.

Toute participation tentée par le biais d'agences ou de méthodes robotiques, répétitives, automatiques, programmées ou similaires sera nulle. Toute tentative par une personne d'utiliser plusieurs comptes de messagerie ou identités pour obtenir plus de participations que ce qui est autorisé par le présent règlement officiel entraînera la disqualification à la seule discrétion du commanditaire/administrateurs. En cas de litige concernant l'identité de la personne soumettant une inscription, l'inscription sera réputée avoir été soumise par le « titulaire du compte autorisé » associé à l'adresse e-mail au moment de l'inscription, qui doit se conformer au présent règlement officiel. Le titulaire de compte autorisé est défini comme la personne physique à laquelle une adresse e-mail est attribuée par le fournisseur de services ou une autre organisation chargée d'attribuer les adresses e-mail. Les gagnants potentiels peuvent être tenus de fournir la preuve (à la satisfaction du commanditaire/des administrateurs) qu'ils sont le titulaire autorisé du compte de l'adresse e-mail associée à une participation gagnante. Dans le cas où un différend concernant l'identité de la personne qui a effectivement soumis une inscription ne peut être résolu à la satisfaction du commanditaire/des administrateurs, l'inscription affectée sera considérée comme inéligible. Les inscriptions et autres documents soumis deviennent la propriété du commanditaire et ne seront ni reconnus ni retournés. Reportez-vous aux règles supplémentaires ci-dessous pour plus de détails concernant les conditions requises pour votre entrée.

Exigences supplémentaires pour l'entrée :

Les inscriptions doivent être en anglais. Les inscriptions ne doivent pas faire allusion à la surconsommation ou à la consommation irresponsable de boissons alcoolisées. Les inscriptions qui n'incluent pas toutes les informations requises et ne respectent pas les exigences précédentes et suivantes seront considérées comme nulles et ne seront pas prises en compte dans le jugement de ce concours. Les participations jugées illégales, obscènes, profanes ou non conformes à l'image du commanditaire ou des administrateurs, à leur seule discrétion, seront disqualifiées.

Conditions d'entrée:

En soumettant une inscription, vous garantissez que :

  • Vous êtes le créateur de l'entrée
  • L'entrée n'enfreint pas les droits de propriété intellectuelle, de confidentialité ou de publicité ou tout autre droit légal ou moral de tout tiers, y compris tout employeur actuel ou ancien, et ne diffame aucune personne ni n'identifie une personne par son nom d'autres informations d'identification
  • L'inscription n'a pas déjà été inscrite à un autre concours
  • L'entrée n'a pas été publiée auparavant sur aucun support
  • L'entrée ne viole aucune loi ou réglementation

La détermination du commanditaire/des administrateurs quant à savoir si une inscription viole potentiellement les droits d'un tiers est définitive.

Admissibilité:

Les employés de Brown-Forman, Liquor.com, The Restaurant Workers' Community Foundation, leurs sociétés affiliées, les titulaires de licence de vente en gros d'alcool, ainsi que les agences de publicité/promotion et les membres de leur famille immédiate et les membres de leur ménage et les titulaires de licence de vente au détail ne sont pas éligibles. Cette promotion est nulle partout où elle est interdite, taxée ou restreinte par la loi. Dans le cas où le concours est contesté par une autorité légale ou réglementaire, le commanditaire ou les administrateurs se réservent le droit d'interrompre ou de modifier le concours, ou de disqualifier les participants résidant dans les zones géographiques concernées. Dans un tel cas, le commanditaire et les administrateurs n'auront aucune responsabilité envers les participants qui sont disqualifiés en raison d'une telle action. Vous devez avoir au moins 21 ans pour être admissible. Le concours est nul là où la loi l'interdit ou le restreint.

En acceptant un prix, tout gagnant : (a) dégage Brown-Forman/Liquor.com/The Restaurant Workers' Community Foundation et leurs sociétés affiliées et grossistes et détaillants d'alcool autorisés de toute réclamation, action ou procédure en responsabilité découlant de ou pour les blessures ou les dommages subis lors de l'implication dans toute activité de promotion ou en relation avec l'utilisation des prix ainsi que (b) consent à l'utilisation par Brown-Forman/Liquor.com/The Restaurant Workers' Community Foundation à des fins promotionnelles en relation avec cette promotion, de son nom et/ou de son image et/ou de sa voix sans autre compensation là où cela est autorisé. Le gagnant doit remplir un affidavit d'admissibilité et d'exonération de responsabilité. Un 1099 sera émis.

Le commanditaire, les administrateurs et les sociétés promotionnelles participantes ne sont en aucun cas responsables des dommages, pertes ou blessures résultant de dysfonctionnements informatiques, de participations mal acheminées ou incomplètes ou de l'acceptation et de l'utilisation du prix. Brown-Forman/Liquor.com/The Restaurant Workers' Community Foundation se réserve le droit, à sa seule discrétion, d'annuler ou de suspendre ce concours si un virus, des bogues ou d'autres causes indépendantes de la volonté du commanditaire ou des administrateurs corrompent l'administration, la sécurité ou le bon jeu. du concours. Le commanditaire/les administrateurs se réservent le droit, à leur seule discrétion, de disqualifier toute personne qui altère le processus de participation et d'annuler, de mettre fin ou de suspendre le concours. Le commanditaire/les administrateurs n'assument aucune responsabilité pour toute erreur, omission, interruption, suppression, défaut, retard de fonctionnement ou de transmission, défaillance de la ligne de communication, vol ou destruction ou accès non autorisé ou altération des inscriptions. ATTENTION : Toute tentative d'un participant d'endommager délibérément un site Web ou de nuire au fonctionnement légitime du jeu constitue une violation des lois pénales et civiles et, si une telle tentative est effectuée, le commanditaire / les administrateurs se réservent le droit de demander des dommages-intérêts pour une telle tentative. .

Les participants seront automatiquement inscrits pour recevoir des messages de Liquor.com. (Les participants peuvent se désinscrire de la liste à tout moment.)

Je reconnais avoir lu et compris les règles et règlements relatifs à The Gentleman Jack Whiskey Sour Classic.

Pour obtenir la liste des gagnants, envoyez une enveloppe pré-adressée et affranchie à : Liquor.com ATTN : Gentleman Jack Sour Classic, 1500 Broadway, 6th Floor, New York, NY 10036. N'envoyez PAS d'inscriptions à cette adresse.

Administrateurs :
Liqueur.com
1500 Broadway, 6e étage, New York, NY 10036

La Restaurant Workers' Community Foundation est une organisation 501c3 (EIN : 82-2737963) et tous les dons sont déductibles des impôts.
https://www.restaurantworkerscf.org

Parrainer:
Société Brown Forman
850 Dixie Highway, Louisville, KY 40210

Gentleman Jack est une marque déposée utilisée avec autorisation.

Politique de confidentialité

Politique de confidentialité

Veuillez noter qu'en vous inscrivant, vous acceptez de recevoir d'autres communications de Liquor.com et Gentleman Jack. Votre adresse e-mail ne sera jamais partagée et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Liquor.com Holdings, Inc. (« Liquor.com ») prend très au sérieux la nature privée de vos informations personnelles. L'objectif de Liquor.com est de vous fournir des informations pertinentes et ciblées sur vos besoins individuels et, en même temps, de protéger votre vie privée. Cette politique de confidentialité décrit la manière dont nous traitons les informations que nous recueillons lorsque vous visitez notre site Web et/ou vous vous inscrivez à notre publication par courrier électronique. Veuillez lire attentivement cet avis.

INFORMATIONS PERSONNELLES

Afin de distribuer notre publication par e-mail, nous avons besoin de votre adresse e-mail. So that we may provide you with additional services as well as more interesting and relevant content, we may request additional information, including your name, zip code and telephone number.Liquor.com does not collect any other personal information that you do not expressly provide. LIQUOR.COM WILL NOT DISCLOSE YOUR PERSONAL INFORMATION TO ANY THIRD PARTY WITHOUT YOUR CONSENT, EXCEPT TO A THIRD PARTY AS REQUIRED TO HELP US DISTRIBUTE OUR EMAIL PUBLICATION.

NON-PERSONAL INFORMATION

We may also request non-personally identifiable information, for example, annual income, buying preferences, and age. This information, also known as demographic and profile data, is optional. We may use this data to improve our site and/or personalize your experience at our site, in order to bring you more targeted and relevant content and to display such content according to your preferences. We may share this information with others, such as advertisers interested on advertising on the Liquor.com site but never on an individual level. This information will only be shared in an aggregate, anonymous form, which means that the information will not contain any personally identifiable information about you or any other person. However, we reserve the right to use aggregated, anonymous data about our users as a group for any business purpose, such as analyzing usage trends and seeking compatible advertisers and partners.

USAGE INFORMATION

In addition to collecting personal and non-personal information, Liquor.com may also collect non-personal, aggregated information about subscribers’ use of our emails and our site. This information is not personally identifiable and will only be used to find out how subscribers use our service and site. For example, this information will tell us how much time users spend on our site, from which other sites subscribers came, and to what other sites subscribers go. The collection of this information allows us to, among other things, prepare for traffic load demands and to efficiently distribute our email publication.

REVIEW AND ACCESS

You will have the ability to access the information that we have collected about you. You will have an opportunity to correct, update or modify this information.

CHOICE/OPT-OUT

If we ever send you information by e-mail concerning new products or services that you did not expressly request, we will provide you with an e-mail address by which you may request no future notices.

THIRD PARTY ADVERTISING

Some of the ads appearing on this Web site are delivered to you by our web advertising partners. Information about your visit to their site, such as number of times you have viewed an ad (but not your name, address or other personal information), is used to serve ads to you.

TRACKING & THIRD PARTY COOKIES

You may have read about “cookies” or bits of information that are placed by a Website in a storage place on your own computer. As with most other Web sites, the Liquor.com does use cookies but only to allow us to quickly check your status as a subscriber and facilitate access to your preferences. Some of our advertisers may serve you cookies as well. Unfortunately, we do not have control over cookies placed by advertisers. If you don’t want cookies, your Web browser likely includes an option that allows you to not accept them.

Your Internet Protocol (“IP”) address is usually associated with the place from which you enter the Internet, like your Internet Service Provider, your company or your university. We may, from time to time, use your IP address to help diagnose problems with our server, gather broad demographic information and administer our Website.

Parental Discretion

Liquor.com is not intended for use by children, especially those under age 13. No one under age 13 is allowed to use the site, provide any personal information or receive our email distributions. Minors between the ages of 13 and 17 must get the permission of their parent(s)or legal guardian(s) before viewing the website. No one under the age of 21 is allowed to receive our emails.

LINKS TO OTHER SITES

As part of the service, Liquor.com may create links allowing you to access third party sites. Liquor.com is not responsible for the content that appears on those sites and does not endorse these sites. Please consult those sites’ individual privacy policies in order to determine how they treat user information.

All information described above is stored on restricted database servers.


Need to strain your drink? Riff on the mason jar trick above, but poke small holes in a second lid. Then swap out the lids after shaking and pour your cocktail into a glass. Voila!

If you don&apost have a shot glass handy, but need to measure out your liquor, measuring spoons are a great alternative. One tablespoon equals 0.5 ounces of liquid, so adjust accordingly (the average cocktail has about 1.5 of liquor). But, if you&aposd rather eyeball the alcohol, we&aposre not here to judge!


About this recipe

Until recently, if you asked people what they’d consider the perfect occasion to enjoy a well-made cocktail, they’d cite the cocktail party. This time-honoured event with a Martini served in the chilled v-shaped glass to a roomful of people, has been the default image. Sure enough, the first cocktail party is reputed to have been held by a Mrs Julius Walsh of St Louis, Missouri in 1917, with around 50 guests turning up before lunch to enjoy recent inventions like the Martini and Aviation at her colonial-style home, and it’s been styled on that moment ever since.

Until now that is. Thanks to the explosion of interest in cocktails, and the good work we’re doing here at thebar.com, many people are realising that there’s no need for a major social event to prompt a proper cocktail. You can mix and stir at any time – whether relaxing at home with a great film on the TV, enjoying the match with a few mates, catching up with a friend or sharing dinner. There doesn’t have to be a formal backdrop, and your cocktails will be all the better for it.

Smirnoff No.21 vodka, Gordon’s gin, Captain Morgan rum and Johnnie Walker whisky can provide the base, with delicious fresh juices such as orange, cranberry and pineapple as mixers. Or you can top your spirit of choice with tonic, lemonade, cola or ginger ale for a tasty, fizzing blend.

The Screwdriver cocktail for example, is a 1960s creation where you just add tangy orange juice to vodka. It’s so called because oil workers in the US stirred it together with a screwdriver, but there’s no need to rifle through your toolbox – a spoon will do just fine.

Then there’s the inspiringly named Cuba Libre, symbol of this infamous tropical island in the Caribbean that’s the source of so much mythology and glamour. The Cuba Libre is just rum mixed with cola, plus a lime garnish. Meanwhile, a Highball describes any spirit plus mixer, in a long glass with ice – and it dates all the way back to the 1890s.

The oldest are often the best

Simple, non ? A classic cocktail doesn’t involve major shaking, straining, blending or body contortion – in fact often the oldest ones are the simplest. Nor does it require you to have a backpack full of shakers, muddlers and sieves, ready to unleash on your unsuspecting guests at any moment. You can play your part in cocktail history with relative ease. That’s why we want to take you through some of the oldest cocktails out there as the calendar unfolds.

Wimbledon, for example, has adopted the Pimm’s and lemonade, and the Mint Julep is now the official drink of the Kentucky Derby in the US, so let’s follow their lead. With friends over to grab some sunshine and grilled food at your barbecue, pour together Pimm’s and lemonade over ice. Or mix up the intensely aromatic Mint Julep as the meat and veg sizzle. You don’t need a proper muddler to extract the delicious mint leaf oils. A little friction from the sugar granules with a rolling pin will do.

When you’re planning a wedding reception, birthday party or housewarming, jot down a range of delicious cocktails. A Martini, Moscow Mule, G&T and non-alcoholic Mustique Fizz will help you cater for a whole range of guests. You can liven up that glass of sparkling wine by adding Pimm’s plus a slice of orange to create a rich, subtly herb-tinged Pimm’s Royale.

Another option is the Rum Punch or Gin Punch, offering something for everyone to share. The Punch is the oldest-known cocktail in the world, brought over from India to England in the 17th century. The word ‘punch’ comes from the ancient Sanskrit word ‘pañc’. So to say that you’re mixing a tried and tested formula is an understatement.

The Punch even predates the term ‘cocktail’ itself. Nowadays a cocktail refers to any mixed drink, but back in 1804 the newly invented ‘cocktail’ was a ‘Sling’ – spirit, sugar, citrus and sparkling water – with added bitters. Hence at the time the cocktail was also known as a ‘Bittered Sling’.

You can see the Sling’s influence in the Collins and Rickey of today, as well as the early Sours (balancing citrus and sugar). These drinks are great on a summer’s day, adding zest and length. But the cocktail is also about big flavours, and these came in the form, chronologically speaking, of bitters, liqueurs (the Margarita and the Sidecar) and vermouth as with the Martini. Try them all, and see which you like the best.

But back to that a tasty, five-ingredient combination made from alcohol, water, sugar, lemon and tea or spices: the Punch is one old-timer that works. You’ll probably miss out the ‘tea’ part of the five ingredients, however lots of fresh fruit with top quality spirits can be truly delicious. A punch can also be mixed well ahead of time – a day or two before the party for a macerated flavour. Then just add the juices at the last minute for a fabulous party centrepiece. If you have a large, decorated bowl and ladle, that’s all the better, giving you time to meet and greet your guests.

Sloe down and serve up

As you stretch out your barbecuing to extract the very last drop of summer, Gordon’s Sloe gin is the option as the leaves begin falling, with sloe berries macerated in gin. It can be used in a delicious G&T, or the classic Bramble cocktail – that mid-1980s invention of bartender Dick Bradsell with a drizzle of crème de mûre for a taste of autumn.

Then there’s the Toddy, effectively a winter version of the Punch with its egg, spirit, sugar, cream and spice all brought together. We’re moving into winter now, with the rain pouring down and a cold wind blowing outside (although that’s not mandatory for enjoying this drink). The Toddy is probably the descendant of the ‘Lamb’s Wool’, an early 17th century cocktail that took fruit purée and then mixed it with beer, along with spices before heating, and has been revived at Hick’s bar and restaurant in London.

In fact, if it weren’t for a grain surplus from the 1688 harvest, many of our cocktails would be beer-based. Thanks to so much grain entering the market that year, the English king William of Orange dramatically reduced the tax on the commodity, which lead to the setting up of so many 18th century distilleries and the subsequent popularity of gin. You can add some ale or lager to your Toddy just for old times – or use cider as in our Harvest Spice, a cocktail created specially for thebar.com which has Don Juilo Blanco tequila, lemon juice and the sweetness of agave syrup too.

Old Fashioned approach

But you don’t have to heat your drinks just because it’s winter. Although it seemed like everyone was putting their cocktails over the fire pre-20th century, there are some classics that come cold. The Old Fashioned is one example.

This fabulous cocktail was so named back in the 19th century because the new-fangled drinks were making customers nostalgic for simpler, more traditional drinks. They’d ask for cocktails ‘made the old-fashioned way’ – like this pour of whiskey and bitters. Another signal of its longevity is the use of a sugar cube – they didn’t have sugar syrup back in the early-to-mid 19th century, so the soaking and mashing in an Old Fashioned is one way to dissolve the granules and prevent them sticking in your teeth. Enjoy with Bulleit Bourbon in the classic, or use delicious Zacapa for a rum variation instead.

It’s how cocktails used to be mixed: with no fizzing, fruits or fancy flavours – and it’s delicious.

You can tell the Old Fashioned is a turbo-charged classic because it has a glass named after it. It’s one of the few cocktails, like the Martini and the Collins, to be so celebrated.


The Manhattan is another with the dark spirit look that fits the season, but it’s even more suited to parties than the Old Fashioned because essentially the Manhattan is a dark Martini. Like this classic drink, the Manhattan is a late 19th century combination of spirit and vermouth, and, like the Martini it’s served in an elegant v-shaped glass. The aromatics from the fortified wine escape into the nostrils as you drink, stem in hand. Most likely invented in the 1870s by a bartender on Broadway, it’s the number one New York cocktail – apart from, that is, the Cosmopolitan.

Unusual because it’s a classic of very recent times, the Cosmopolitan was refined by New York bartenders in the 1990s. It’s the epitome of the great three-part combination of spirit, liqueur and fruit juice. Cranberry and vodka mark it as a modern drink, with orange liqueur adding some traditional depth. The Cosmopolitan looks like a summer tipple, but those classic Christmas flavours of orange and cranberry give it a festive edge.

In fact you’ll be dazzled by a number of cocktails at this time of year. One of them is the Baileys Chocolate Orange. As the tinsel glitters on your tree, and the presents sit waiting to be opened, Baileys Chocolat Luxe, Grand Marnier and grated cinnamon has all the flavour to go perfectly with some mince pies. Or you might want go more Christmas cake in style. The Old Fashioned Christmas is a spicy, zesty treat with star anise, cinnamon, orange zest and cranberry, all mixed with 35ml of Smirnoff No.21. Or there’s a kind of Christmas Punch in the form of the delicious Baileys Eggnog, a comforting mixture of aromatic spices blended together with egg that dates back to medieval times.

But you don’t have to combine lots of ingredients to make a fine Christmas tipple. Malt whisky served neat works beautifully: pour your dram in a glass over ice and add water to taste. Mixing doesn’t get much easier than this! Talisker 10 year old or its brethren Talisker Storm come with a dash of peat and salt from the windswept distilleries on the Isle of Skye. There are lighter options from the classic Speyside region in Scotland: the rich and rounded Singleton of Dufftown, the smooth and silky Cardhu 12 year old or the fruity, spicy Cragganmore 12 year old. Or there are the floral, elegant Highland malts of Dalwhinnie and Oban. You can taste the years of experience and ageing that go into making these fine whiskies.

Eventually the snow must melt and the thermometer start to rise, so it’s time to look at another classic before the ice in the shaker goes too. The Flip was traditionally a winter recipe, made by dipping a red-hot iron poker into a rum, beer and sugar mixture. The poker frothed or ‘flipped’ the cocktail. However nowadays you don’t need to go to such alarming lengths by purchasing a poker and finding your nearest fire – the characteristic froth on a Flip can be obtained by shaking with egg. And that brings us to that festival of chocolate in March or April.

Try our delicious Easter Flip to celebrate the blooming of the daffodils, mixing Smirnoff No.21 with egg, cream and white crème de cacao, nutmeg and chocolate. After this year-long tour of cocktails, we’ve come full circle. Which just shows that it’s time to get mixing!


San Diego

Great Maple

Emplacement: 1451 Washington Street, San Diego, CA
Bartender: Johnny Rivera
Cocktail: One-Armed Mary ($13.95) with 42 Below Vodka, house Mary mix, spices, salt and pepper rim, fresh lemon and a spicy grilled octopus tentacle.

Hangovers are the previous night's shenanigans holding onto you and not letting go. Great Maple owner Johnny Rivera understood this full well and how a hangover cure needs a combination of booze and protein to be truly effective. So, an octopus' extremity garnishing his Bloody Mary was the answer. "I caught fresh octopus in Sardinia, Italy and inspired me to put a fresh tentacle in my morning libation. After a night of drinking 'The night she still has one claw on ya,'" he says.


Voir la vidéo: VotreBarman - Bar à Cocktail événementiel (Septembre 2021).